Merci mais non merci!!!

Un fait fascinant pendant les 10 lunes ou nous préparons l’arrivée de bébé.....

TOUT LE MONDE nous donne son avis ! Et ce même quand nous ne demandons rien ....

Nous parlons là d’une période qui va durer quasiment une année entière. J’aime à dire que la nature est bien faite, et que ces mois in-utero nous permettent en temps que futurs parents d’appréhender cette étape de notre vie et faire doucement connaissance avec ce monde de la parentalité. Se faire à l’idée que notre vie va « légèrement » changer de priorité, et que nous allons devoir nous organiser différemment.

Parce que soyons honnête, être parents, ce n’est pas inné ! On fait comme tout le monde, on essaie de se préparer le mieux possible, tout en sachant que ça sera encore différent quand bébé sera là. Evidemment en tant que futurs parents de notre premier enfant, nous avons aussi beaucoup d’envies, d’attentes sur l’idéal de notre parentalité, des valeurs que nous voulons intégrer dès les premiers jours de la vie de notre progéniture. Et c’est OK ! ! ! !

Evidemment que nous avons conscience en temps que futurs parents que certaines choses ( pour ne pas dire beaucoup) vont encore se modifier une fois engagé dans ce voyage de toute une vie. Evidemment que nous savons que par moments les choses seront faciles, et souvent plus difficiles...

Mais pourquoi avant même que bébé soit là, les gens autour s’acharnent à nous enlever nos désillusions ?

Quand nous demandons à un enfant qui ne connaît pas encore la vie ce qu’il veut faire plus tard et qu’il nous répond « Astronaute ou Star », lui enlevons nous toute illusion ? Ou laissons nous cette âme encore vierge de tout parcours poursuivre son rêve et le laisser faire sa propre expérience ?

L’opinion des gens s’invite déjà sur l’aspect physique de la mère... Dés les premiers mois, il n’est pas rare d’entendre des « Ah mais tu n’as pas de ventre , ça se voit pas que tu es enceinte ! » ou encore dès que Madame s’extasie d’avoir ses premières rondeurs « Profite tu verras le dernier trimestre tu n’en pourras plus de ce ventre qui va te peser »...

Et là s’installe cette sensation d’infantilisation ou « Nous ne savons pas » .

Mais les personnes qui nous donnent leur avis gentiment.... Sans nous laisser le luxe de demander si oui ou non nous souhaitons des conseils. Qu’en savez vous de ce que nous vivons, de ce que nous savons en tant que spécialiste de notre corps et de notre bébé ? Qui vous dit que je ne souffre pas de voir que mon bidou ne sort pas encore au bout de 4 mois de grossesse ? Ou encore que j’ai tellement espérer tomber enceinte depuis plusieurs années que ce bidou énorme je l’aime plus que tout même si je me déplace comme un petit culbuto ..

Laissez les parents vivre leur parentalité comme ils l’entendent. Laissez les se projeter dans LEUR valeurs de vie, discuter et se renseigner sur comment faire naître leur bébé comme ILS l’entendent. Que ce soit à la maison naturellement, ou à l’hôpital sous péri .

Oui le nouveau parent que nous somme est pleins d’attentes, et oui nous savons que ça ne marchera pas tout le temps comme nous le souhaitons. MAIS ! Si nous avons besoin de conseils, d’être rassuré ou aidé, nous viendrons demander, poser des questions, ou encore chercher dans votre expérience de parents des conseils.

Parce que vos réflexions du genre « Ah j'espère que vous ne leur mettrez pas de sucette, c’est tellement énervant les enfants qui savent pas parler sans », « Accoucher à la maison ? ? Mais pourquoi souffrir inutilement ? » , « Oh tu sais j’ai 3 enfants, les couches lavable, tu vas vite déchanter ».

gif

Merci, mais non merci ! ! ! Gardez vos propres désillusions, et vos appréhensions pour vous s’il vous plaît.


Laissez nous jeunes parents faire notre propre chemin, essayer, nous tromper, accueillir, et se trouver soi même en tant que parents de notre bébé. Car on ne le dira jamais assez, mais la mère qui porte son enfant, est LA spécialiste de son corps et de son bébé <3

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout